En français In English

Vidéos

vidéo de présentation
françois brunet

Je suis monté sur scène à l’âge de 9 ans dans « en attendant Godot » mise en scène par Mireille Laroche avec Jean-Paul Farré et Jean-Jacques Moreau. Par la suite, j’ai travaillé avec Jean-Luc Moreau dans « l’avare », Jean-Paul Farré dans « les animaux malade de la piste », Alain Sachs dans « les bonniches » et Antoine Campo dans « la mise au monstre d’un nouveau monde ». J’ai également une grande expérience du café-théâtre avec Font et Val et la pièce « les babas cadres » dans laquelle j’ai joué deux ans à Paris au théâtre d’Edgar.

Depuis 2007, je me suis tourné vers le cinéma et j’ai acquis de vraies compétences face à la caméra en tournant dans près d’une quarantaine de courts-métrages avec de jeunes réalisateurs puis dans le premier long-métrage d’Antony Hickling « Little gay boy » avec Manuel Blanc. Ce film a été projeté dans de nombreux festivals en Europe, dont le festival Chéries-chéries au forum des images à Paris et est sorti en DVD chez L’Harmattan en 2014.

 En 2015, retour au théâtre avec "Les fils de la terre", lauréat du prix jeunes metteurs en scène du théâtre 13 - prix du jury et prix du public-

 

Mes influences sont diverses, Charlie Chaplin, Buster Keaton mais aussi les Monty Python, Font et Val, Raymond Devos et Albert Dupontel, ce qui nourrit fortement mon imaginaire de comédien.

News

Les fils de la terre
Les fils de la terre - mise en scène Elise Noiraud
(prix jeunes metteurs en scène du théâtre 13 2015)

prix du jury et prix du public

Extraits de presse


« Une mise en scène et une création lumière des plus abouties, une bande son qui ouvre les espaces, des acteurs remarquables et engagés, la pièce est un précipité de talents. » THEATRORAMA


« L'interprétation est très juste, à la hauteur de l'enjeu. Il faut souligner le collectif des acteurs, sa qualité à la hauteur de ce généreux spectacle. Ils ont obtenu le Prix Théâtre 13, jeunes metteurs en scène 2015, prix du Jury et prix du public. Ils l'ont mérité. Allez-y !» MEDIAPART


«Les Fils de la terre touche par sa manière simple, presque brute, de raconter le glissement d’un quotidien certes difficile mais harmonieux vers une crise financière et psychologique. L’ensemble est fort, cohérent et fait sens à un moment où la représentation de populations marginales commence à être remise sur le devant des scènes françaises. » PAUSE CRITIQUE


« Un théâtre social qui visite les thèmes essentiels de la filiation, de la transmission de la culture familiale, de ses valeurs et de ses biens, du choc générationnel entre un père préservant les traditions et son fils aspirant à la modernité, de la justice impitoyable, de l’amour et de la haine, de la séparation, du suicide. Au premier soir de représentation, le public a été conquis par ce spectacle qui a obtenu le Prix du Jury et le Prix du Public au Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène 2015. » CULTURE POSITIVE

« Une partition collective coordonnée avec intelligence et finesse. Souhaitons que ce spectacle d’exception fasse date et ouvre le chemin des possibles pour une compagnie, assurément ancrée dans les principes mêmes d’une théâtralité exigeante, de qualité et traitant d’un sujet fondamentalement sociétale. » THEATRE ACTU

« Ai-je besoin de vous dire d’y aller ? C’est très bien, émouvant, intéressant et bien joué… C’est à ne pas manquer, à la fois on assiste à une bonne pièce, bien montée et on comprend mieux la détresse de nos paysans (celui qui vit et se nourrit de sa terre, pas l’industriel…). » CRITIQUES THEATRES PARIS

« Une proposition fort intéressante. Elise Noiraud a parfaitement retranscrit le drame quotidien vécu par cette corporation. Les comédiens accusent une sincérité sans faille dans cette tragédie rurale. » THEATRES.COM

« Les fils de la terre est un spectacle fort et émouvant. L'histoire d’un monde qui n’est autre que la métaphore de notre monde à tous. » LE SOUFFLEUR

« C’est un morceau très complet de sociologie rurale des petites exploitations qu’Elise Noiraud met en scène. Son choix est courageux car le monde rural n’encombre pas les scènes françaises ! Mais la pièce va bien au-delà. Elle s’attache aussi à la question de la transmission. » SNES

« Une tragédie rurale magnifiquement mise en scène avec d’excellents comédiens » 22H05 RUE DES DAMES

« Le théâtre d'Elise Noiraud est un théâtre militant, questionnant sans devenir culpabilisant. Les dialogues et l'interprétation sont intensément accrocheurs, dans le bon sens du terme. Difficile de faire plus authentique. Je vous recommande ce spectacle qui est non seulement réussi sur le plan théâtral mais qui dépasse largement le cadre de départ. Les questions économiques amènent le spectateur à se poser des interrogations humaines, sur le thème de la filiation, et que l'on peut transposer au monde industriel, artisanal, commerçant et même familial dès lors que l'on est confronté à une situation d'héritage.» A BRIDES ABATTUES

« La scénographie réussit à créer de beaux tableaux tout en évitant les clichés du monde agricole. Mention spéciale au travail esthétique réalisé sur la paille et à la réutilisation très judicieuse de la bande son. » JUST FOCUS

« Face à l’héritage, deux voies se dessinent. Le refuser ou l’endosser. L’intelligence – du documentaire et de la pièce – c’est de ne pas trancher. Pari réussi pour Elise Noiraud qui parvient à parler du monde paysan sur la scène d’un théâtre parisien avec subtilité ! » REVUE PADAM

« Doté d’une équipe de comédiens investis qui prend véritablement cette histoire à coeur nous transmettant, par sa générosité, son envie d’éclairer le parcours de cette famille, le spectacle « Les fils de la Terre » est assurément de belle facture et invite le public à un questionnement salutaire sur la recherche du bonheur. » THEATRES.COM



Site référencé sur Agence artistiques
Site administré par Wistal
@2009 - 2017 CC Communication CC.Communication